Le docteur Gigard

Le docteur Gigard photographié par Jules Fesser
Le docteur Gigard photographié par Jules Fesser

Gustave Gigard (1842 à Grenoble-1918 à La Côte-Saint-André)

Il fait ses études de médecine à Grenoble, Lyon et Paris. En 1870, il est incorporé dans la 2e Légion de Marche du Rhône comme médecin aide-major.

Puis il vient s'installer à La Côte-Saint-André avec sa mère et y fera toute sa carrière.

Il s'intéresse à la vie du bourg en étant adjoint, président de différentes associations, notamment la Société "La Revanche", créée pour exercer les jeunes hommes aux armes.

On le retrouve dans le Sou des Ecoles, la commission contrôlant le travail des enfants...

Il se battra pendant une dizaine d'années pour l'érection d'une statue en l'honneur d'Hector Berlioz à La Côte-Saint-André.

A la fin de sa fin, on le retrouve au sein de l'hôpital que la municipalité ouvre le 2 septembre 1914.

Homme de culture, profondément républicain et humaniste, il disparaîtra de la mémoire collective. 

Gustave Gigard et Jules Fesser dans l'atelier de photographie de ce dernier.

Quand la famille Fesser et Johan Barthold Jongkind arrivent à La Côte-Saint-André en 1878, le "bon docteur" Gigard deviendra le médecin de famille.
C'est d'ailleurs lui, en dernière extrémité, qui signera l'ordonnance d'internement du peintre.

Commande

Commande du livre "Le docteur Gigard"
COMMANDE.pdf
Document Adobe Acrobat 585.2 KB